Notre valise pour Budapest
Que prendre pour s'échapper quelques jours

Ne nous mentons pas, le temps n'est pas franchement à avoir envie de rester en ville. La grisaille, la pluie... tout cela nous donne envie d'ailleurs. Oui, nous repartirions bien au Sri Lanka, mais soyons réaliste. Avec ce temps, ce qui nous inspire c'est aussi un feu de cheminée dans une maison à la campagne, ou bien profiter du froid pour aller découvrir une ville ... de froid. Nous considérons comme "ville de froid" les villes pour lesquelles, quand nous y pensons, nous voyons de la neige, du givre etc. Par exemple: Copenhague, Budapest, Vienne... (et non pas Aurillac).

Une fois la destination du week-end trouvée, que prendre dans son sac de voyage ? Certes, nous n'avons plus la chance de pouvoir voyager avec de superbes malles comme au siècle dernier, mais nous n'en oublions pas moins l'élégance. Qui dit escapade de quelques jours, à la campagne ou en ville, dit casual, mais le casual n'empêche pas l'élégance !

Voici ce que nous, chez Soliroca, nous prendrions pour partir en week-end à Budapest.

Cap Sur BUDAPEST

et les rives du Danube

L'indispensable sac de week end

Sold out

Pour le sac, notre choix se porte directement sur le Duffle Bag Mick de La Portegna.

Avec sa toile en canvas de coton imperméable, ses hanses en cuirs solides et sa large contenance, c'est clairement le sac adapté à toutes les situations.

Chez Soliroca, nous adorons les produits de la marque La Portegna. Fabriqués à la main en Andalousie, ils font partie des produits qui ne nous quittent plus. Et en plus de leur superbe fabrication, leur style légèrement vintage apporte une touche subtile d'explorateur à nos tenues .

Vous l'aurez compris, le choix n'a pas été dur à faire


Les lunettes de soleil tout terrain

Sold out

Pour les lunettes, été comme hiver, sur les rives du Danube comme en terrasse, c'est Kikies.

La jeune marque française revisite les mythiques lunettes glacier des années 70 - 80 en les remettant au goût du jour. A vous de choisir si vous voulez mettre les coques et leur couleur. Le tout made in France dans la plus grande tradition bien sûr.

Notre choix va sur le modèle Klassique Iconic Chic à coques brun Grizzli. Nous avons un faible pour pour la monture à écailles, si chic et élégante. Originalité sur le style, classicisme dans les couleurs : le sans faute.


Le pull breton et stylé

Sold out

Budapest en hiver, hormis dans les bains, il y fait froid. Il faut donc partir bien équipé.

Pour cela, le pull fabriqué en Bretagne par Palam est parfait. 50% de laine, 50% acrylique est parfait. Sa composition, qui allie chaleur et confort ne sacrifie rien au style. La maille en point de Riz lui donne un aspect à la fois confortable, douillet et très tendance.

Il faut souligner la fabrication 100% Bretonne de ce pull. La marque, basée à Brest, s'inspire de l'univers marin pour créer un vestiaire subtile et qualitatif. L'ambition est de privilégier les circuits courts, les belles matières et la production locale



La chemise en flanelle toute douce

Sold out

Partir en vacances n'est pas une raison pour faire une croix sur l'élégance. Pour cela, et faire face au froid Hongrois, faite confiance à la flanelle italienne de ce modèle.

Douce, chaude avec son tissu épais de 215g / m2, cette chemise parfaitement ajustée mais toujours confortable sera parfaite. La flanelle est un tissus qui donne à la fois un aspect casual à votre tenue, mais est aussi très confortable. Douce, épaisse, c'est la chemise parfaite pour les temps froid.

Nous sommes vraiment admiratif du tissu. Epais et doux, il fonctionne aussi bien avec une tenue formelle qu'une tenue casual. Et bonne nouvelle, sa coupe fittée évitera l'effet "bûcheron" que l'on retrouve trop souvent sur ce type de chemise.

 


La derby tout terrain

Sold out

La paire de derby qui ne vous quittera plus. Confortable, élégante mais avec cette touche d'originalité qui la rend unique, elle s'adapte à toutes vos tenues.

Le secret de leur qualité? Une fabrication au Portugal par des artisans qualifiés et au savoir-faire reconnu, un cuir au tanage semi-végétal qui se patine avec le temps, et une semelle technique. Amortissante, empruntée aux chaussures techniques, la semelle lui assure résistance et adhérance : parfait pour les trottoirs de Budapest... ou de Paris.

Quant à leur style... regardez vous-même. La semelle en trompe l'oeil leur confère toute leur originalité, alors que la forme de la chaussure reste classique, racée et élégante. Parfaite donc pour montrer votre originalité tout en restant vous même

 


Que faire avec tout cela ?

On va bain ! On ne vous parlera pas des ruine bars, vous pouvez trouver ça partout. Pour nous, le vrai plaisir à Budapest c'est de passer quelques heures dans des bains après une bonne journée de marche, de visites puis une soirée à découvrir les bars de la ville. L' architecture Sécession des bain Gellert est particulièrement saisissante.

Imaginez-vous en train de barboter dans une eau à 37°, entouré de colonnes, de décors muraux superbe. Un vrai retour dans le temps. Nous ne dirons pas que c'était mieux avant... mais avouons qu'ils avaient un certain sens du savoir-vivre. A nous de savoir profiter et apprécier ces restes de temps plus anciens.

Envoyez-nous vos photo avec #soliroca sur Instagram ou sur Facebook.

Dis-nous ce que tu en as pensé

Les commentaires sont modérés avant publication